enesitfr

La coopérative Bhabishya Nirman Sana Kishan, une grande histoire d’action collective pour le développement humain

Namaste! Après le Rwanda, nous nous sommes dirigés au Népal. C’est l’un des changements les plus importants que nous avons connus pendant notre voyage de aroundtheworld.coop. Nous n’avons pas seulement changé de continent, mais nous avons aussi connu un changement de température (de 35 ° C à 3 ° C). Notre corps a pris plus de temps que prévu pour s’habituer au nouveau climat. Nous avons donc passé presque deux semaines à nous remettre de la fièvre et d’un virus! Malgré cela, cette problématique nous a permis de comprendre clairement à quel point le peuple népalais est incroyablement gentil, solidaire et amical. En partant de tous les membres du NACCFL à la direction de la coopérative, en passant par le personnel des deux auberges de jeunesses dans lesquelles nous nous trouvions, tout le monde a pris soin de nous de manière inoubliable et pour laquelle nous serons toujours reconnaissants.

Une fois guéris, nous étions enfin prêts à nous lancer pleinement dans cette nouvelle aventure! Nous avons documenté la coopérative Bhabishya Nirman Sana Kishan, à sa fois faisant partie de la coopérative d’épargne et de crédit agricole de NACCFL situé dans la municipalité de Dakshinkali, dans la vallée de Kathmandu. Cette fois-ci, l’échange des cadeaux entre coopératives a eu lieu au début. Le tout premier jour de notre rencontre, nous avons saisi l’occasion de donner à NACCFL, ainsi qu’aux dirigeants et aux membres du conseil d’administration, le cadeau préparé par la coopérative rwandaise Coproriz-Ntende, un calendrier avec des images et des phrases illustrant le travail quotidien des riziculteurs, tandis que des paniers rwandais typiques.

The Bhabishya Nirman Sana Kishan

Pour raconter au mieux cette histoire de coopération, cet article sera structuré de la manière suivante: d’abord, nous fournirons des informations générales illustrant l’évolution de ce modèle de coopération et le rôle joué par NACCFL; ensuite, nous parlerons un peu de cette coopérative, de son histoire et de ses fonctions; enfin, comme d’habitude, à la fin de cet article, après avoir partagé quelques pistes de réflexion, nous vous parlerons de notre prochaine destination!

Qu’est-ce qu’une Small Farmer Agro-Cooperative Limited (SFACL)?

Le Small Farmer Agro-Cooperative Limited (SFACL) est un modèle novateur de coopératives népalaises, qui fait partie d’institutions de microfinancement qui se base sur le sens communauté. Ce modèle a ses racines dans un programme développé par le gouvernement, le Programme de développement des petits agriculteurs, qui a été mis en œuvre dans les années 80 avec l’appui de la FAO / PNUD et de la Banque agricole du Népal. Le projet a été articulé en différent sous-programme (Sub-programme offices SPO), dans le but de fournir des services financiers et non financiers aux petits agriculteurs. Il s’agissait de prêts et de services d’épargne, de mobilisation sociale et de développement de leadership. C’est alors dans les années 90 que, grâce à un projet de recherche-action, ces SPO ont été encouragés à se transformer en entreprises coopératives autonomes, indépendantes et autogérées, donnant ainsi naissance au modèle SFACL.

De nos jours, la SFACL est une coopérative d’épargne et de crédit agricole, largement répandue au Népal. La Fédération centrale des coopératives agricoles du Népal (NACCFL en anglais) est l’organisation représentative des coopératives; elle regroupe 995 coopératives, et est composées de 82% de femmes et de 44% de jeunes. La NACCFL exerce ses activités dans trois domaines principaux: la promotions des politiques, le renforcement des capacités et l’extension du réseaux. Elle fournit des services financiers et non financiers en coopération avec la Small Farmers Development Bank Limited.

Comme mentionné, la coopérative Bhabishya Nirman Sana Kishan, que nous avons documentée, est membre de la NACCFL. Son histoire nous a été racontée par la directrice générale de la coopérative, Mme Parbati Upreti, ainsi que par les membres de la coopérative au cours des groupes de discussions et les interviews. Cette coopérative a été créée il y a 7 ans par des habitants de la municipalité de Dakshinkali.

Pourquoi créer une SFACL?

Comme ils nous l’ont expliqué, l’urgence de mettre en place une SFACL était due à trois problèmes majeurs:

  • Les principaux prêteurs locaux étaient des propriétaires terriens qui ne prêtaient qu’à des taux d’intérêt très élevés, exigeant des terres à titre de garantie. Comme la plupart des agriculteurs n’ont pas réussi à rembourser leurs emprunts, cela a entraîné de lourdes pertes de terres. De plus, au moment où ils ont obtenu le prêt, les agriculteurs ont été contraints de travailler sur les terres des propriétaires fonciers. Très souvent, les agriculteurs ont dû envoyer leurs enfants travailler sur ces terres, en les retirant de l’école. Obtenir des prêts de ces propriétaires fonciers ou d’autres hommes d’affaires a signifié pour les petits agriculteurs de ne pas pouvoir choisir où vendre leurs produits car ils étaient obligés de les vendre aux prêteurs au prix qu’ils fixaient.
  • En outre, le taux de chômage était élevé et la plupart des jeunes a dû émigrer à l’étranger. Pour couvrir leurs dépenses, ils avaient l’habitude d’obtenir un prêt auprès des mêmes propriétaires, donnant en garantie les terres de leurs parents. Cependant, très souvent, ce qu’ils réussissaient à gagner à l’étranger ne leur permettait pas de rembourser le prêt. Ainsi, lorsqu’ils sont rentrés dans leur village, ils se sont retrouvés au point de départ, voir même plus endettés.
  • Parallèlement à ces usuriers, les institutions de microfinance (IMF), dont les programmes étaient principalement destinés aux femmes, constituaient une autre opportunité pour les petits agriculteurs d’obtenir des prêts. Cependant, ces IMF accordaient des prêts sans surveillance ni formation aux femmes, ce qui a poussé la plupart d’elles à utiliser leurs prêts uniquement pour couvrir les dépenses du ménage, créant ainsi un piège de la dette qui a conduit certaines d’entre elles à sacrifier leur vie.

Tous ces problèmes ont amené Mme Parbati et d’autres à agir pour créer une opportunité pour améliorer la vie des petits agriculteurs. Ils ont donc fondé la coopérative dont le nom signifi «création future».

Regardez la video pour en savoir plus sur leur histoire!

Comment fonctionne la coopérative?

La coopérative est essentiellement une coopérative d’épargne et de crédit. Les membres déposent leurs économies et peuvent obtenir des prêts sans garantie. Les membres sont principalement des petits agriculteurs. Pour obtenir les prêts, ils doivent prouver que le prêt sera investi dans une activité génératrice de revenus, comme la culture de légumes, l’aviculture, l’élevage de buffles, etc. La coopérative offre des possibilités de formation, de surveillance et de commercialisation. À ce jour, la coopérative compte 920 membres, dont 740 femmes et 557 jeunes. La coopérative dispose de 32 844 000 roupies népalaises (265 552 euros) d’épargne et de 35 783 000 roupies népalaises (289 315 euros) de prêts.

 

The Bhabishya Nirman Sana Kishan

 

Comment la vie des membres a-t-elle changé en tant qu’appartenant à la coopérative?

Nous avons organisé deux groupes de discussion, l’un avec des adultes et l’autre avec des jeunes. Nous avons également effectué plusieurs interviews. Leurs réponses ont embrassé les trois dimensions du développement durable.

  • dimension économique: l’obtention du prêt leur a permis de se lancer dans des activités génératrices de revenus, contribuant à leur tour à développer « des capacités » telles que l’accès à une bonne éducation pour leurs enfants, une nutrition améliorée et des soins de santé.
  • dimension sociale: se sentir autonome; être fier d’être un agriculteur; être indépendant; se sentir inclus et accepté par la communauté … ce ne sont que quelques-unes des réponses récurrentes fournies.
  • Dimension environnementale: s’engager dans des fermes biologiques, en partageant des méthodes novatrices entre agriculteurs pour réduire les engrais chimiques.
The Bhabishya Nirman Sana Kishan

The Bhabishya Nirman Sana Kishan

 

 

Matière à réflexion: que pouvons-nous apprendre de l’histoire de la coopérative Bhabishya Nirman Sana Kishan?

Trop souvent, même dans le monde des coopératives, quand on parle de coopérative de succès, les gens pensent à une coopérative qui a du succès d’un point de vue entrepreneurial, capable de grandir. Nous avons réalisé cela en documentant cette coopérative. Il est probable que d’autres coopératives ont un meilleur développement de la chaîne de valeur ou un accès au marché plus important que celui que nous avons documenté. Cependant, pouvons-nous donc considérer cette coopérative moins performante que d’autres simplement parce que ces aspects ne sont pas aussi développés? Comment pouvons-nous définir réellement les performances des coopératives ? Cette étape népalaise a beaucoup fait réfléchir Andrea et moi.

Lors de mes expériences professionnelle précédentes, à l’Université Roma Tre, la FAO et au Cooperative College, j’ai eu la chance de travailler sur ces concepts et cette étude de cas nous a permis d’approfondir nos connaissances.

  • Mariagrazia Rocchigiani et Denis Herbel, mes collègues de la FAO, ont défini la performance des coopératives comme étant composée de trois aspects principaux: pertinence, efficacité et viabilité financière. Autrement dit, nous pouvons considérer qu’une coopérative est performante lorsque les services fournis répondent efficacement aux besoins des membres et que la coopérative parvient à être financièrement viable. Au cœur de ce concept, il y a la capacité de la coopérative à répondre durablement aux besoins des membres.
  • Avec le professeur Pasquale De Muro, nous avons également enquêté sur les coopératives dans une perspective de développement humain, à savoir comment les coopératives à travers leurs dimensions associatives et entrepreneuriales peuvent élargir les libertés des personnes pour leur permettre de vivre la vie qui leur tient à cœur.

Donc, avec ces deux concepts à l’esprit, nous valorisons l’expérience de la coopérative que nous avons documentée et qui présente un intérêt extraordinaire. Cette coopérative a réussi à libérer les gens de la domination des propriétaires fonciers, en leur donnant la possibilité de vivre la vie qu’ils veulent, en envoyant leurs enfants à l’école (et non pas de les faire travailler sur la terre des propriétaires fonciers), en évitant les pièges de la dette, en participant à la vie communautaire, étant libres de vendre leurs produits où ils veulent, au prix qu’ils veulent. Ils ont réussi à faire cela avec une gestion financière précise, étant maintenant une coopérative financièrement saine. Ils font un travail collectif fantastique pour le développement humain et nous sommes honorés d’avoir eu la chance de documenter leur histoire. Nous leur souhaitons de continuer ces réussites afin de pouvoir toujours répondre aux besoins des membres dans une manière plus efficace.

Les Nations Unies ont consacré la décennie 2019-2028 e à l’agriculture familiale: nous pensons que de tels récits devraient être une source d’inspiration pour tous sur la manière d’agir en tant que collectif d’agriculteurs familiaux, qui sont un moteur dinclusion, dinnovation et surtout de développement humain durable.

Nous voudrions remercier tout les membres de la coopérative Bhabishya Nirman Sana Kishan. En particulier, nous souhaitons remercier Mme Parbati Upreti et M. Binod Bastola d’avoir pris soin de nous pendant notre séjour à Dakshinkali. Nous sommes également extrêmement reconnaissants à tous les membres de la NACCFL, en particulier à M. Rudra Bhattarai, directeur général, et à Mme Meena Pokrel, responsable de programme senior, pour leur coopération. Nous remercions tout particulièrement Mme Kajol Bajracharya, pour avoir été une excellent fixeuse et interprète!

Enfin, nous voudrions remercier le directeur de l’ICA pour l’Asie-Pacifique, M. Balu Iyer, la responsable de la communication de l’ACI pour l’Asie-Pacifique, Mme Anam Mittra, ainsi que tous les membres de l’Alliance coopérative internationale.

Merci! Dhanyabad! धन्यवाद!

Nous sommes maintenant prêts à passer au pays suivant, où l’on documentera une coopérative dans le secteur de l’éducation! Malaisie, nous voilà!

We invite you to participate as sponsor of this innovative co-operative experience. This initiative can be an opportune window for making your co-operative story and commitment at territorial level known worldwide. If you would like more information about how to become sponsor of the aroundtheworld.coop project, write to us now at info@aroundtheworld.coop, and we’ll be contacting you shortly. If you would like simply to contribute to our initiative, you can also make a donation to:

aroundtheworld.coop
IBAN No IT88I0501803200000016763997